Autour des

Architecture et urbex

Paris, "La Défense"

Je crois me souvenir que Goethe considérait l’architecture comme de la ”musique figée”. 

Ce qui n’est pas sans relation avec mon ressenti actuel où, lors de mes déambulations urbaines, mes photographies s’associent de plus en plus souvent aux notes d’une partition intérieure avec ce tempo très personnel offert par les villes traversées au gré de mes errances « buissonnières« .

Ma vision se construit, aujourd’hui, comme une suite musicale, ou du moins, ordonnée par des puissances rythmiques supérieures, montées sous forme de partitions qui prennent place dans un continuum spatial. Un espace où mon rythme et les altérations musicales de mon regard sont dictés par les signes visuels qui en émanent et résonnent dans mon univers photographique. Un dédale visuel où mon œil se promène avec délice et capte ce qu’il y a d’important dans les vibrations visuelles et sonores perçues. 

Une nouvelle façon de voir la ville !

En voici une petite sélection personnelle extraite de ma photothèque… et plus si affinité sur mon site Flickr.

<<< Retour à l’ensemble des portfolios

Cette sélection s’enrichira au fil du temps… pour l’instant les premières sélections sont en cours. L’idée que je poursuis dans mes choix est simple : y trouver, ou retrouver, tout ce qui peut entrer en résonance avec notre inconscient, capte notre regard, et qui traduit, au moins un tant soit peu, la notion de punctum évoquée par Roland Barthes !